Copyrights © 2005 • Sitocom

 
Technique artisanale utilisée depuis plusieurs siècles pour améliorer les caractéristiques esthétiques et physiques du bois, la torréfaction se compare avantageusement au traitement de préservation chimique du bois. C’est pourquoi on s’intéresse de plus en plus aux multiples applications industrielles de ce procédé.

Simple et entièrement naturel, le procédé de torréfaction permet d’augmenter la durabilité et la stabilité du bois et de revaloriser toutes ses essences en rehaussant leur aspect esthétique. Sous l’effet de la chaleur, le bois se densifie, se stabilise et revêt des teintes riches et nuancées qui s’apparentent à celles des essences exotiques.

Découvrez ce nouveau procédé entièrement naturel et soyez parmi les premiers à offrir ce produit supérieur qui ne manquera pas de s’imposer sur le marché !


 



 
La torréfaction consiste à chauffer à très hautes températures et sans ajout de produits chimiques ou toxiques une essence de bois afin d’en améliorer les propriétés.


Le procédé se distingue du séchage artificiel à la chaleur du fait qu’il se déroule dans un environnement dépourvu d’oxygène pour éviter que le bois ne s’enflamme, ce qui permet d’atteindre des températures supérieures (entre 160 °C et 245 °C).



À une telle température, la structure moléculaire du bois se modifie, ce qui en améliore certaines propriétés physiques, notamment sa couleur, sa stabilité dimensionnelle et sa résistance à la dégradation fongique.

Plus efficace que le séchage, la torréfaction permet d’évacuer l’eau et la sève présentes dans les canaux du bois, mais aussi « l’eau liée » contenue à l’intérieur des cellules du bois, ce qui abaisse le taux d’humidité du bois à près de 0 %.